Règles d’entrée en vigueur (mises à jour)

Au début du mois de septembre, compte tenu de la situation épidémique internationale, de nouvelles règles d’entrée sur le territoire sont entrées en vigueur en Hongrie. Un résumé des informations les plus importantes est disponible ci-dessous.

 

Ressortissants étrangers

Àpartir du 1er septembre, les ressortissants étrangers ne seront pas autorisés à entrer sur le territoire hongrois à des fins touristiques.

Des mesures plus souples sont en vigueur pour les pays du groupe de Visegrád. Les ressortissants tchèques, polonais et slovaques ayant déjà réservé un hébergement et présentant un test négatif récent (cinq jours maximum) peuvent entrer sur notre territoire. De même, les Hongrois, ayant déjà réservé un hébergement dans l’un des pays du groupe de Visegrád, auront pour seule obligation, à leur retour sur le territoire national, de présenter un test négatif.

 

Tout ressortissant étranger ne peut entrer sur le territoire hongrois que dans des cas exceptionnels. Une dérogation peut être accordée par les services de police du lieu d’entrée, et, dans le cas d’une arrivée à l’aéroport international Budapest Liszt Ferenc, par le commissariat de police de l’arrondissement (BRFK XVIII).

 

Les services de police peuvent délivrer une dérogation si le demandeur prouve que le but de l’entrée est :

  1. la comparution devant un tribunal ou devant des autorités dans le cadre d’une procédure juridique, laquelle obligation doit etre attestée par des documents adéquats délivrés par une juridiction ou une autorité hongroise.
  2. un voyage d’affaires ou une activité professionnelle justifiés par une lettre d’invitation d’un service administratif du gouvernement central, d’un service de contrôle indépendant ou d’un service de l’administration publique autonome,
  3. un soin de santé recommandé par un établissement de santé ou par un certificat approprié,
  4. la poursuite d’études ou la participation à un examen, dans un cadre universitaire ou scolaire, si cela est attesté par un certificat délivré par l’établissement d’enseignement concerné,
  5. un déplacement en relation avec une activité de transport routier, dans le but de retourner au lieu de départ du transport (lieu de début du travail), ou de revenir sur le territoire après avoir accompli un service de transport si l’employeur délivre une attestation,
  6. un évènement familial (mariage, baptême, enterrement),
  7. l’apport de soins à un proche conformément à la loi V. de 2013 du code civil,
  8. la participation à un évènement sportif, culturel ou religieux revêtant une importance internationale majeure, ou
  9. tout autre motif pouvant être justifié de manière raisonnable.

 

Les demandes de dérogation et les réclamations doivent obligatoirement être transmises par voie électronique. Les formulaires sont accessibles sur le site conçu à cet effet, en hongrois ou en anglais. L ‘original du document doit être présenté au moment de l’entrée sur le territoire hongrois.

Lors de son entrée en Hongrie, le voyageur peut être soumis à un examen médical. Si une infection est suspectée, l’entrée sur le territoire hongrois sera refusée. Si aucune infection n’est suspectée, une quarantaine dans un lieu désigné par les autorités ou une quarantaine à domicile d’une durée 14 jours est prescrite. Conformément aux règles des services de santé publique, il est possible d’interrompre la quarantaine en présentant deux tests négatifs réalisés dans les 5 derniers jours et à 48 heures d’intervalle au moins.

 

Ces règles devraient rester en vigueur pendant un mois.

 

Les autorités acceptent également les tests PCR effectués à l’étranger

Lors de l’entrée sur le territoire hongrois, un test effectué dans l’un des États membres de Schengen est reconnu comme équivalents à un test effectué en Hongrie. Conformément au décret no 422/2020. (IX. 4.), entré en vigueur le 5 septembre, en dehors des pays appartenant à l’espace Schengen, les tests SARS-CoV-2 PCR effectués aux États-Unis et au Canada sont également acceptés par les autorités, à condition que les résultats soit attestés par un document écrit en hongrois ou en anglais.

 

Nous recommandons aux étrangers ayant fait une réservation en Hongrie de contacter leur voyagiste. Le secteur hôtelier et les prestataires de services en Hongrie font preuve de flexibilité.

 

Nous vous présentons nos excuses pour la gêne occasionnée, mais la santé et la protection des vies humaines passent avant tout. Des mesures strictes sont nécessaires, afin de pouvoir à nouveau recevoir librement nos visiteurs, en toute sécurité et dans les meilleurs délais.

 

Les déplacements professionnels sont autorisés

A partir du 5 septembre, pour assurer le bon fonctionnement de l’économie hongroise, le gouvernement autorise l’entrée sans restrictions sur le territoire hongrois pour les voyages à but professionnel. Le décret régissant les voyages d’affaires ou professionnels modifie les dispositions suivantes.

Le chapitre suivant est ajouté au décret 408/2020. (VIII. 30.) :

« 6/A. Le décret relatif aux voyages d’affaire et aux déplacements professionnels dispose ce qui suit.

10/A. § (1) Un ressortissant hongrois contraint de se déplacer à l’étranger pour voyage d’affaires ou pour y exercer une activité professionnelle dont il est en mesure d’apporter la preuve, peut, à son retour, entrer sur le territoire hongrois sans restrictions. (…)

10/B. § (1) Un ressortissant étranger peut entrer sur le territoire hongrois sans restrictions pour voyage d’affaires ou pour exercer une activité professionnelle s’il est en mesure d’en apporter la preuve. »

Informations supplémentaires concernant les dérogations liées aux voyages d’affaires : CLIQUEZ ICI

 

Travailleurs transfrontaliers

Les ressortissants d’un État limitrophe et les ressortissants hongrois qui y résident peuvent entrer sur le territoire de la Hongrie dans une zone située à 30 kilomètres de la frontière, et ce, pendant une période maximale de 24 heures. Ils peuvent effectuer leur voyage retour sans restriction si la durée de leur séjour dans le pays frontalier ne dépasse pas 24 heures.

 

Voyageurs en transit

Un ressortissant étranger arrivant en Hongrie pour un passage en transit est en droit d’entrer sur le territoire hongrois si, au moment de son entrée, il accepte de se soumettre à un examen médical et si aucune suspicion d’infection n’est décelée lors de ce dernier.

 

Événements culturels et sportifs

Les conditions strictes régissant la participation à des événements sportifs organisés en Hongrie s’appliquent également aux événements culturels.

Tout spectateur souhaitant assister à un événement international sportif ou culturel ne peut entrer sur le territoire hongrois qu’à condition d’être muni d’un test PCR négatif, de disposer d’un billet valide pour l’événement et d’accepter de se soumettre à un examen médical. Il est tenu de quitter le pays dans les 72 heures qui suivent son entrée sur le territoire.

 

Ressortissants hongrois

Les Hongrois rentrant de l’étranger devront respecter une quarantaine de 14 jours, pouvant être raccourcie sur présentation de deux tests négatifs à deux jours d’intervalle.

Si l’examen médical révèle une suspicion d’infection, la personne est placée en quarantaine dans un lieu désigné par les autorités sanitaires, ou, s’il ne présente pas de risque épidémiologique, en quarantaine obligatoire à domicile.

À la demande de la personne mise en quarantaine, l’autorité sanitaire peut autoriser cette personne à effectuer deux tests séparés dans un délai de 5 jours et à au moins 48 heures d’intervalle, conformément au règlement des services de santé publique (test de biologie moléculaire – test SARS-CoV-2 PCR). Si le virus n’est pas détecté, la quarantaine sera interrompue.

 

INFORMATIONS ACTUALISÉES SUR LA COVID EN ANGLAIS

Pour obtenir les dernières informations, rendez-vous sur l’une des pages suivantes :

wowhungary.com, spiceofeurope.com, abouthungary.hu, konzuliszolgalat.kormany.hu/en

 

Nos visiteurs étrangers peuvent nous joindre par mail à l’adresse suivante : covid19@mtu.gov.hu

 

 

les endroits où aller

Découvrir
Budapest