Dans le magnifique quartier du Château, la Galerie nationale du Palais Royal abrite la plus grande collection d'œuvres d'art de Hongrie. Présentés en ordre chronologique, les tableaux et sculptures offrent une perspective unique sur la période gothique, l'ère des Habsbourg et des époques plus récentes. Si vous n'avez le temps que pour un seul musée lors de votre séjour, ne cherchez pas plus loin. Si vous n'avez que quelques heures à lui consacrer, concentrez-vous sur les incroyables œuvres de Mihály Munkácsy.

Le Musée des beaux-arts (Szépművészeti Múzeum) se présente comme un bâtiment richement décoré sur la Place des Héros (Hősök tere). Il a rouvert partiellement en octobre 2018. À l'issue de sa rénovation, prévue pour la mi-2019, sa collection proposera des œuvres égyptiennes, des objets de l'Antiquité classique et des tableaux de maîtres anciens. La salle de style médiéval consacrée à l'art romain a déjà été dévoilée : vous pourrez admirer ses incroyables fresques murales.

De style néo-classique, le Musée national (Nemzeti Múzeum) présente diverses expositions de reliques archéologiques et ethniques venues tout droit de l'histoire hongroise. Des outils en pierre de l'ère paléolithique aux manteaux de couronnement richement ornés du Moyen-âge portés par les monarques hongrois, la collection du musée est riche en découvertes. Elle a récemment intégré le fameux trésor de Seuso, composé d'objets en argent ayant environ 1600 ans et rapatrié en Hongrie à l'issue d'un long feuilleton politique et judiciaire.

La Maison de la terreur (Terror Háza Múzeum), installée dans les anciens locaux de la police secrète communiste, s'intéresse quant à elle à l'histoire plus récente du pays. Sa collection rappelle les atrocités commises sous l'ère communiste et rend hommage aux nombreuses victimes qui ont été emprisonnées, interrogées, torturées ou tuées dans le bâtiment. Dans le lointain XXIIe arrondissement, le Memento Park est devenu le point de chute des statues géantes qui surplombaient les rues de Budapest à l'ère communiste.

De retour dans le quartier du Château, sous la surface des rues, des blessés de guerre gisent dans des lits d'hôpitaux chichement éclairés. Ces scènes ont été recréées à l'aide de statues de cire en taille réelle afin d'illustrer deux des épisodes les plus tragiques de l'histoire de la ville : la Seconde Guerre mondiale et la révolution de 1956, au cours de laquelle les Hongrois se sont réfugiés dans ce labyrinthe naturel, aujourd'hui devenu le Musée de l'Hôpital dans le rocher (Sziklakórház).

En surface, près de la place Dísz, une humble maison à deux étages abrite une magnifique exposition rendant hommage au plus grand illusionniste de l'Histoire : Harry Houdini, le maître hongrois de l'évasion. Parmi les objets exposés, vous découvrirez des menottes et des clés lui ayant appartenu, de vieilles affiches de ses spectacles et de nombreux accessoires utilisés lors du tournage de la série Houdini sur History Channel. Point culminant de la visite : un spectacle d'illusionnisme en direct !

les endroits où aller

Découvrir
Budapest